Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que faire en cas d'enlèvement parental?

Votre enfant a été enlevé, qui prévenir?

Si votre enfant a déjà été enlevé, il faut réagir vite. Lors d'un enlèvement parental, il est important de mener des actions le plus tôt possible. Mais quoi?

Il y a 2 choses à faire immédiatement :

1- prévenir la gendarmerie de votre secteur / demander une OST si vous pensez que le parent n'a pas encore eu le temps de passer la frontière.

2- contacter le 116 000 Enfants Disparus (en appelant le 116000 ou en leur envoyant un message sur le site)

Toutes les affaires sont différentes, mais la gendarmerie ne pourra jamais vous en vouloir d'avoir prévenu de l'enlèvement d'un enfant, quelle que soit votre situation. On vous fera très certainement sentir que c'était inutile, mais il faut le faire.

Et comme la gendarmerie va vous envoyer paître (oui, il faut s'y attendre malheureusement), contactez immédiatement le #116000 en parallèle. Une personne chargée de dossier va étudier votre cas et vous recontacter. 

Ils pourront vous aider dans la marche à suivre. Gardons bien en tête que comme chaque situation est différente, et que vous ne trouverez pas grand chose sur le net en France pour vous aider, il faut vraiment que votre affaire soit regardée de près par quelqu'un qui s'y connait, et qui saura comment faire face à quelque chose qui (je l'espère !) ne vous est jamais arrivé avant.

C'est là tout le coeur du problème. Vous savez qu'il faut retrouver votre/vos enfants, mais vous n'avez aucune idée de comment vous y prendre. Vous allez rapidement comprendre que l'Etat Français fera le minimum syndical, en prenant son temps. Et puis, il y aura aussi une profusion de charlatans (sites bidons etc.) qui promettent monts et merveilles, mais ce ne sera jamais la réponse que vous attendez. 

Etant passée par là, je vous conseille vivement de contacter l'association du 116000, qui s'occupe de ce type de cas à plein temps. Il n'auront pas de recette magique à vous apporter, mais des éléments fondamentaux pour la suite de votre lutte. Vous aurez besoin de toute l'aide qui pourra vous être apportée, alors je vous invite à accepter celle qui vient de gens qui s'y connaissent mieux que nous.

Après ces démarches

Une fois que vous avez averti les forces de l'ordre et l'association, vous allez certainement vous retrouver les bras ballants, avec beaucoup trop de temps devant vous, en attendant que les choses bougent. Vous avez certainement envie de faire avancer les choses, mais comment? Si votre enfant a été enlevé un weekend ou un soir (comme la très grande majorité des enlèvements parentaux), vous allez avoir de longues heures à tourner en rond en attendant que des bureaux rouvrent, que les messages soient transmis, les décisions prises. Autant utiliser ces heures à bon escient. Il n'y a rien de pire que d'attendre sans savoir quoi faire.

Préparez un petit résumé de votre affaire.

N'hésitez pas à le faire par ordinateur, afin de pouvoir le mailer rapidement au besoin. Mais une version papier ira parfaitement en attendant :)

Il faudra rappeler votre situation conjugale, si vous étiez mariés, séparés, en séparation, divorcés, etc. Ça semble couler de source, mais ce n'est pas évident pour les personnes qui traiteront le dossier, quelles qu'elles soient. 

Concernant les personnes impliquées (vous, le parent rappeur, le ou les enfants), rappelez l'âge, la nationalité, les droits de résidence de chacun. Ces données, notamment les nationalités, jouent beaucoup.

Précisez bien si vous avez un jugement des Affaires Familiales, si vous êtes en attente, si vous n'avez pas eu le temps de faire la demande etc. Pour toutes les démarches, les jugements, les divorces, il est important de préciser dans quel pays il a été émis, et s'il y a une exequatur.

N'oubliez pas de mentionner où l'enfant réside habituellement, qui en a la garde  habituellement, surtout s'il n'y a pas encore de jugement.

Enfin, et c'est peut-être le plus important, rappelez toujours de quel pays et vers quel autre pays l'enfant a été enlevé.

 

Recherchez les papiers

Rassemblez tout ce qui vous semblera pertinent.

Faites-vous un dossier en béton, sur votre ordinateur, votre cloud ou tout simplement dans un classeur. Le but est d'avoir tout à portée de main si on vous le demande. Une liste non-exhaustive, pêle-mêle de ce qui pourra vous être utile ci-dessous :

Actes de naissance, livret de famille, justificatif de domicile, copies des divers jugements, des exéquaturs, actes prouvant la notification de chaque jugement, photos, plaintes, mains courantes, etc.

 

Tenter de rester en contact

A ce stade, il ne reste plus qu'à patienter, aussi difficile que ce soit.

Mais il est essentiel de faire le maximum pour ne pas perdre le contact. Vous y aurez certainement déjà pensé ! C'est un bon réflexe :)

 

Courage dans cette épreuve.

 

 

Je suis disponible pour en parler par Facebook, par instagram, ou encore par mail. Jetez un oeil à ma page contact :)

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article